Si vous êtes à la recherche d’une résidence privée pour personnes âgées (RPA), que ce soit pour vous ou pour un proche, vous vous demandez peut-être quel est le prix moyen des logements dans votre région. Combien coûte un appartement 2 chambres en résidence? Quel est le tarif des soins? Est-ce que les baux sont administrés par la Régie du logement? Existe-t-il des programmes d’aide?

Dans cet article, Oscar répond à toutes vos questions d’ordre financier.

Le prix des loyers en RPA

Selon les données fournies par la SCHL, le loyer mensuel moyen pour un appartement en résidence privée dans la province de Québec est de 1922$. Évidemment, ce montant dépend notamment des services fournis par la résidence, du taux d’inoccupation dans la région, de la grandeur de l’appartement et du secteur.

Dans la Capitale-Nationale, par exemple, le prix moyen d’une place standard est de 1995$. Au Centre-du-Québec, où les taux d’inoccupation sont légèrement plus élevés en 2021, le loyer moyen s’élève plutôt à 1708$. Dans d’autres régions, les places disponibles sont rares et les services pour personnes non autonomes sont très recherchés. Les variations peuvent donc s’avérer plus grandes d’un secteur à l’autre, et d’un service à l’autre également.
Avec notre plateforme, vous pouvez savoir quels sont les prix pour les villes qui vous intéressent. Par exemple, découvrez le prix de nos résidences privés pour ainés à Lévis.

Notons toutefois que le Québec demeure l’endroit où les loyers sont de loin les plus abordables. En Ontario, par exemple, le prix moyen d’un appartement est de près de 4000$ par mois. Au Nouveau-Brunswick, celui-ci est de 2621$, ce qui est très semblable au Manitoba et à la Colombie-Britannique.

Les dépenses à inclure dans votre budget

Évidemment, le prix du loyer mensuel n’est pas la seule dépense à prendre en considération lors de l’élaboration de votre budget. Comme à la maison, vous devrez considérer les coûts des assurances et parfois les frais de téléphonie et d’Internet. De plus, prenez soin de vérifier si des frais de stationnement sont applicables à la résidence qui vous intéresse.

En fonction de votre niveau d’autonomie (ou de votre préférence individuelle), vous pouvez avoir accès à la cafétéria de la résidence et au service partiel ou complet des repas. Chaque résidence a ses propres menus, et ses propres prix à la semaine ou au mois. Ces services sont proposés pour faciliter votre quotidien et assurer une alimentation équilibrée tout au long de l’année. Mais ce service a effectivement un coût! Informez-vous de celui-ci pour aligner votre budget à la réalité et vos besoins.

Finalement, différents soins de santé et services connexes (salon de coiffure, loisirs, infirmière, aide ménagère, etc.) sont aussi généralement disponibles sur place, en fonction de la résidence sélectionnée. Si votre condition ou celle de votre proche nécessite des soins assidus, ceux-ci devront aussi être évalués dans le budget mensuel déterminé.

Les programmes de crédits d’impôts au Québec

Si nous venons d’élaborer la liste générale des dépenses à inclure dans votre budget avant de faire le choix de votre résidence, le gouvernement met aussi en place des programmes d’aide pour alléger le fardeau fiscal des personnes âgées.

Le Crédit d’impôt pour maintien à domicile reconnaît la résidence privée pour aînés comme étant le domicile principal des personnes retraitées. Pour être admissible à ce crédit d’impôt important, vous devez simplement :

• Être âgé(e) de 70 ans ou plus;

• Résider au Québec le 31 décembre de l’année en cours.

Ainsi, si vous avez 70 ans ou plus et que vous résidez au Québec à la fin de l’année, vous êtes éligible. Ce crédit d’impôt est égal à 35 % des dépenses admissibles qui ont été payées dans l’année (par vous ou votre conjoint) pour des services de maintien à domicile. Toutefois, si votre revenu familial annuel est plus élevé que 60 135 $, le crédit d’impôt est réduit de 3 % à partir du dollar excédentaire.

Cette réduction ne s’applique pas si vous êtes une personne non autonome ou si vous demandez le crédit pour votre couple et que votre conjoint ou vous-même êtes reconnus comme une personne non autonome.

D’autres programmes sont aussi proposés par le gouvernement du Québec, comme le programme Allocation-logement, qui permet de recevoir un montant pouvant aller jusqu’à 100$ par mois. Pour en bénéficier, voici les principaux critères :
• vous êtes une personne seule âgée de 50 ans ou plus;

• vous êtes en couple et vous ou votre conjoint êtes âgé de 50 ans ou plus;

• vous faites partie d’un ménage à faible revenu (composé, par exemple, de travailleurs, d’étudiants ou de prestataires de l’assistance sociale) comptant au moins un enfant à charge.

Pour les ménages à faibles revenus, le Crédit d’impôt pour solidarité est aussi disponible.
Finalement, n’oublions pas la rente de retraite du Régime des rentes du Québec ainsi que la pension de la Sécurité de vieillesse du fédéral.

L’augmentation du loyer en RPA est-elle régie?

Comme tout autre contrat légalement constitué, le bail vous accorde des droits qui sont prévus par la loi. Ainsi, toute résidence privée titulaire d’une certification gouvernementale s’engage à respecter les règles concernant le bail des logements qu’il offre en location et dont l’application relève du Tribunal administratif du logement (auparavant désigné comme la Régie du logement).

Coût moyen d’une place en CHSLD

Afin de comparer le loyer moyen des RPA à celui des centres hospitaliers de soins longue durée, sachez que le coût de la contribution financière des retraités hébergés en CHSLD est plafonné : il ne peut pas dépasser un montant mensuel maximum établi par la RAMQ. Ce montant est réévalué et indexé au début de chaque année.

En 2020, voici le loyer maximal d’une place en CHSLD :

• Chambre individuelle : 1 966,20 $

• Chambre à 2 lits : 1 642,50 $

• Chambre à 3 lits ou plus : 1 223,70 $

Ces tarifs sont toutefois ajustés selon la capacité de payer de chaque résident. Les réductions suivantes peuvent s’appliquer :

• 1 252 $ si le résident a un(e) conjoint(e) non hébergé(e);

• 629 $ pour chaque enfant à charge de 18 ans ou plus;

• 501 $ pour chaque enfant à charge de 17 ans ou moins;

• 260 $ pour des dépenses personnelles (ce montant est considéré comme le minimum qui doit être disponible au retraité chaque mois pour lui permettre de couvrir certaines dépenses).

Notez que pour obtenir une place dans un CHSLD, vous devez faire les démarches nécessaires auprès de votre CLSC. Selon votre situation, vous pourriez être admissible ou placé sur une liste d’attente.

Faire un choix éclairé pour une belle qualité de vie

Bien que l’aspect financier est extrêmement important, la qualité de vie est aussi une donnée essentielle à considérer dans votre choix. Ainsi, d’autres questions entrent dans l’équation :

Avez-vous eu un coup de cœur pour la résidence?
Serez-vous près de votre famille et de votre réseau de soutien?
Est-ce que les services offerts répondent à vos besoins présents et futurs?
Comment vous sentez-vous dans l’environnement de la résidence?

Choisir une RPA, c’est aussi faire le choix d’un nouveau milieu de vie. Si vous souhaitez commencer votre recherche sur la plateforme web par excellence, Oscar est là.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *